Le contexte politique, social, historique... l'épilogue et la curée

Derniers commentaires

En réponse à: Le Net, c'est du chinois

bk [Membre]

PermalienPermalien 28.06.16 @ 13:08

En réponse à: Maîtrise du risque et du français, chez AREVA

bk [Membre]
Fukushima: fin du retrait du combustible
Par lefigaro.fr avec AFP
Mis à jour le 21/12/2014 à 09:04
Publié le 21/12/2014 à 09:02

L'un des plus gros dangers pointés du doigt à la centrale accidentée de Fukushima est désormais écarté avec le retrait achevé de tous les assemblages de combustible nucléaire de la piscine du réacteur numéro 4, selon la compagnie Tepco.
"C'est une avancée importante", s'est félicité devant la presse le directeur de la centrale, Akira Ono.

Cette opération, qui a pris plus d'un an, s'est terminée samedi. Tokyo Electricc Power (Tepco) avait déjà annoncé début novembre qu'il ne restait que 180 assemblages neufs dans ce bassin de désactivation. Avaient alors déjà été enlevés les 1.331 assemblages de combustible usé qu'elle contenait au moment de l'accident.

Quand a commencé ce retrait, la première grande étape dans le démantèlement de la centrale Fukushima Daiichi, il y avait dans la piscine 1.533 assemblages, dont 1.331 usés et 202 neufs. Tous ont donc désormais été transférés en lieu plus sûr, dans un autre bassin du site, à l'écart des réacteurs mis en péril par le tsunami du 11 mars 2011.

En réalisant sans incident l'extraction de ce combustible, Tepco a levé une menace importante: si la piscine avait subi une nouvelle catastrophe (à cause d'un séisme ou d'un tsunami), de nouveaux dégagements massifs de substances radioactives auraient pu se produire à cause de la difficulté (voire l'impossibilité) de refroidir ce combustible. Pour procéder à l'extraction, Tepco a bâti une nouvelle couverture au-dessus du réacteur numéro 4 et installé un dispositif neuf d'extraction ainsi que procédé à la récupération des détritus tombés dans le bassin.

La même opération de transfert des assemblages un à un vers un caisson immergé pouvant en contenir 22, puis vers l'autre piscine d'entreposage, a été effectuée 71 fois, sans problème notable. Il n'est jamais arrivé auparavant que de telles tâches soient réalisées dans un environnement accidenté où les techniciens doivent oeuvrer en combinaisons de protection et porter des masques intégraux pour se protéger de la radioactivité.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/21/97001-20141221FILWWW00023-fukushima-fin-du-retrait-du-combustible.php
PermalienPermalien 21.12.14 @ 10:38

En réponse à: Journée du soutien des journalistes et des commentateurs opprimés

bk [Membre]

PermalienPermalien 23.10.14 @ 18:51

En réponse à: France 3, UDAF : « relaxes confirmées »

bk [Membre]

PermalienPermalien 26.06.13 @ 16:38

En réponse à: Affaire Cassez : Calderon exige de la France plus de « respect »

bk [Membre]
Algues vertes : l'Etat condamné à payer
Par LeFigaro.fr avec AFP
Mis à jour le 15/04/2013 à 18:52
Publié le 15/04/2013 à 18:48

L'Etat a été condamné par le tribunal administratif de Rennes à verser quelque 7 millions d'euros au département des Côtes d'Armor pour l'indemniser des sommes engagées jusqu'en 2009 dans la lutte contre les algues vertes.

Le retard de l'Etat dans la transposition en droit français de directives européennes sur la qualité de l'eau, ainsi que "sa carence" dans l'application aux élevages de la réglementation sur les installations classées constituent "une faute", souligne le tribunal administratif dans sa décision rendue vendredi et dont l'AFP a obtenu une copie aujourd'hui.

Ces manquements ont entraîné "des apports excessifs de nitrates d'origine agricole dans les cours d'eau", à l'origine du phénomène des algues vertes, expliquent les juges administratifs. Ils pointent du doigt "un lien direct et certain de cause à effet entre ces carences fautives de l'Etat et le dommage que constitue la pollution par les masses d'algues vertes" sur le littoral costarmoricain.

L'Etat a ainsi été condamné à verser 5.143.007 euros au titre de l'aide financière apportée par le département breton aux communes pour le ramassage et le traitement des algues vertes.
Il devra aussi payer 1.516.100 euros pour les études concernant les interventions menées et 387.410 euros pour le remboursement des actions préventives.

Le département des Côtes d'Armor réclamait 10,7 millions d'euros à l'Etat.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/15/97001-20130415FILWWW00601-algues-vertes-l-etat-condamne-a-payer.php
PermalienPermalien 15.04.13 @ 20:08

En réponse à: Campagne d'affichage. Deux ministres aux discours bien différents

bk [Membre]
Algues vertes : l'Etat condamné à payer
Par LeFigaro.fr avec AFP
Mis à jour le 15/04/2013 à 18:52
Publié le 15/04/2013 à 18:48

L'Etat a été condamné par le tribunal administratif de Rennes à verser quelque 7 millions d'euros au département des Côtes d'Armor pour l'indemniser des sommes engagées jusqu'en 2009 dans la lutte contre les algues vertes.

Le retard de l'Etat dans la transposition en droit français de directives européennes sur la qualité de l'eau, ainsi que "sa carence" dans l'application aux élevages de la réglementation sur les installations classées constituent "une faute", souligne le tribunal administratif dans sa décision rendue vendredi et dont l'AFP a obtenu une copie aujourd'hui.

Ces manquements ont entraîné "des apports excessifs de nitrates d'origine agricole dans les cours d'eau", à l'origine du phénomène des algues vertes, expliquent les juges administratifs. Ils pointent du doigt "un lien direct et certain de cause à effet entre ces carences fautives de l'Etat et le dommage que constitue la pollution par les masses d'algues vertes" sur le littoral costarmoricain.

L'Etat a ainsi été condamné à verser 5.143.007 euros au titre de l'aide financière apportée par le département breton aux communes pour le ramassage et le traitement des algues vertes.
Il devra aussi payer 1.516.100 euros pour les études concernant les interventions menées et 387.410 euros pour le remboursement des actions préventives.

Le département des Côtes d'Armor réclamait 10,7 millions d'euros à l'Etat.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/15/97001-20130415FILWWW00601-algues-vertes-l-etat-condamne-a-payer.php
PermalienPermalien 15.04.13 @ 20:06

En réponse à: Après de premiers aveux, il a toujours crié son innocence

bk [Membre]

PermalienPermalien 20.12.12 @ 19:29

En réponse à: Chantal Jouanno : « la droitisation, un mirage douloureux »

bk [Membre]
En mai dernier, je votais pour Hollande, afin que le nabot dégage. Prochainement, d'autres choix, tel qu'un vote blanc, pourront donc aussi être envisagés.

LE FLASH > Actualité
Vote blanc: "avancée démocratique"
AFP Publié le 22/11/2012 à 15:17

Le porte-parole du MoDem, Yann Wehrling, a salué aujourd'hui "une avancée démocratique considérable" après l'adoption à l'unanimité par l'Assemblée de la reconnaissance du vote blanc, "une proposition que François Bayrou" défendait depuis 2002.

"C'est une avancée démocratique considérable, qui répond à l'exigence de modernisation de nos institutions et contribue à réconcilier nos concitoyens avec la politique", fait-il valoir. "C'est un acte citoyen à part entière, celui de participer à un vote pour dire que l'offre politique ne vous convient pas. Cela a autant de poids que le vote de celui qui va se résigner à choisir un candidat malgré lui".


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/22/97001-20121122FILWWW00617-vote-blanc-avancee-democratique.php
PermalienPermalien 22.11.12 @ 16:14

En réponse à: Les « vociférations » de Nadine, Madame la Ministre

bk [Membre]




De source http://www.leparisien.fr/politique/le-bras-d-honneur-de-gerard-longuet-sur-public-senat-31-10-2012-2282063.php
PermalienPermalien 31.10.12 @ 21:53

En réponse à: Une collision, en toute discrétion

bk [Membre]
Deux ferries assurant des liaisons transmanche sont entrés en collision samedi à la mi-journée dans le port de Calais (Pas-de-Calais) sans faire de blessés, sur une mer démontée en raison de vents violents.

"Il y a de gros coups de vent dans le port de Calais et lors d'une manoeuvre, un des navires, le Pride of Burgundy de la compagnie P&O, a heurté un autre navire, le Berlioz de My ferry link", selon cette source. "Les dégâts à bord du Berlioz seraient assez importants, au niveau des baleinières", a-t-elle précisé. L'accident n'aurait pas fait de blessés.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/27/97001-20121027FILWWW00381-collision-entre-deux-ferries-a-calais.php
PermalienPermalien 27.10.12 @ 14:47

En réponse à: Une collision, en toute discrétion

bk [Membre]
La plupart des débris sont générés par l'explosion de satellites ou de la partie supérieure de fusées ayant échoué à se mettre en orbite et contenant encore du carburant. Le nuage en question a été formé après la destruction du bloc d'accélération Briz-M d'une fusée Proton-M. Cette explosion s'est produite le 16 octobre, selon Interfax. Lancée début août, la fusée Proton-M avait échoué à mettre en orbite deux satellites de télécommunication en raison d'une défaillance technique.

De source http://www.leparisien.fr/sciences/un-nuage-de-debris-menace-la-station-spatiale-internationale-25-10-2012-2265031.php
PermalienPermalien 25.10.12 @ 16:35

En réponse à: Une collision, en toute discrétion

bk [Membre]
LE FLASH > Actualité
Un énorme nuage de débris dans l'espace
AFP Publié le 25/10/2012 à 13:59

Un énorme nuage de débris spatiaux s'est formé après l'explosion mi-octobre du bloc d'accélération d'une fusée Proton-M, qui pourrait menacer la Station spatiale internationale (ISS), a indiqué aujourd'hui une source dans le secteur spatial, citée par Interfax. "On suit actuellement environ 500 débris formés après la destruction du bloc d'accélération Briz-M", a précisé cette source, ajoutant que la quantité de débris pouvait encore augmenter.

"Dans la liste des objets potentiellement dangereux (pour l'ISS, ndlr) sont apparus de nouveaux éléments", a-t-elle ajouté. L'explosion de ce bloc s'est produite le 16 octobre, selon Interfax. La fusée Proton-M, lancée début août, avait échoué à mettre en orbite deux satellites de télécommunications en raison d'une défaillance technique. Il s'agit de l'un des plus gros nuages de débris formés ces dernières années, s'ajoutant à la myriade d'autres déjà dans l'orbite de la Terre, un phénomène qui menace les satellites et la Station spatiale internationale.

Même si la taille du débris est petite, les dommages qu'il provoque en cas de collision peuvent être relativement importants en raison de leur vitesse orbitale très élevée, de l'ordre de 8 à 10 km par seconde. La plupart d'entre eux sont générés par l'explosion de satellites ou des parties supérieures de fusées ayant échoué à se mettre en orbite et contenant encore du carburant.

Mais deux événements, la destruction délibérée par la Chine d'un de ses satellites en 2007 et la collision accidentelle de satellites de télécommunications américain et russe en 2009, ont augmenté le nombre de débris spatiaux. De plus, il arrive que ceux-ci entrent en collision et en créent de supplémentaires.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/25/97001-20121025FILWWW00562-un-enorme-nuage-de-debris-dans-l-espace.php
PermalienPermalien 25.10.12 @ 15:18

En réponse à: Le père de Merah juge que son fils a eu tort mais attaque le RAID

bk [Membre]
Actualité > Hauts-de-Seine
Rama Yade sera jugée pour inscription indue sur les listes électorales
Publié le 24.10.2012, 19h21 | Mise à jour : 20h13

L'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade va être jugée devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour faux et inscription indue sur les listes électorales de Colombes (Hauts-de-Seine) où elle est élue. C'est ce qu'ont indiqué mercredi des sources proches du dossier. Elle encourt jusqu'à un an de prison ferme pour le volet «faux», et 3 ans et 45 000 euros d'amende pour l'infraction au code électoral. La date du procès n'a pas encore été fixée.

Le parquet de Nanterre avait ouvert une enquête préliminaire en décembre à la suite d'un signalement du maire (PS) de Colombes, Philippe Sarre. L'édile avait alerté le parquet peu après la radiation des listes électorales de Rama Yade, liée à un problème de domiciliation.

L'ex-secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme avait été radiée «d'office» le 15 décembre des listes électorales de Colombes parce qu'elle ne justifiait pas de son attache avec la ville où elle s'était installée en arrivant du Sénégal, son pays natal. Elle avait toutefois nié sa radiation, invoquant un «simple changement de bureau de vote consécutif à un changement d'adresse».

Sa demande de réinscription rejetée

Quelques jours avant sa radiation, cette proche de Jean-Louis Borloo avait toutefois engagé les démarches nécessaires pour être inscrite dans un autre bureau de la ville. Peine perdue, la commission de révision des listes électorales de Colombes avait refusé début janvier sa réinscription.

Rama Yade avait alors saisi le tribunal d'instance de Colombes pour contester cette décision. Le 23 janvier, le tribunal rejetait sa demande, au motif que l'affectation du logement qu'elle avait déclaré à Colombes à l'usage de domicile «n'était pas encore réalisée».

LeParisien.fr avec l'AFP


De source http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/rama-yade-sera-jugee-pour-inscription-indue-sur-les-listes-electorales-24-10-2012-2262095.php
PermalienPermalien 24.10.12 @ 20:34

En réponse à: Chantal Jouanno : « la droitisation, un mirage douloureux »

bk [Membre]
L'actuelle sénatrice UMP de Paris doit participer à l'un des débats prévus pour le lancement officiel de l'Union des démocrates et indépendants (UDI).

L'ancienne ministre des Sports (2010-2011) avait été auparavant secrétaire d'Etat à l'Ecologie (2009-2010) auprès du ministre Jean-Louis Borloo. Elle avait pris ses distances avec la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy considérant qu'elle validait "les mots et l'agenda du Front national".

La responsable UMP de 43 ans, élue sénatrice il y a un an, avait également marqué son désaccord avec son parti sur les questions d'immigration et des questions sociétales comme le mariage homosexuel, qu'elle défend, ou l'environnement.


Extrait de source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/21/97001-20121021FILWWW00051-jouanno-rejoint-l-udi-de-borloo.php


Les chefs de file de l'UMP à Paris, Philippe Goujon et Jean-François Legaret, ont vivement dénoncé dimanche le choix de la sénatrice de Paris, Chantal Jouanno, "de quitter à l'improviste l'UMP pour rejoindre précipitemment l'UDI".

Cette décision qu'ils ont apprise "par la presse" constitue une "rupture des engagements qu'elle a pris envers les militants et les électeurs", écrivent le président de la fédération UMP de Paris et le président des élus UMP au Conseil de Paris. "Désormais, sur le plan politique mais surtout sur le plan moral, il appartient à Chantal Jouanno de tirer toutes les conséquences de sa décision, s'agissant des mandats de sénateur et de conseiller régional qui lui ont été confiés, et ce d'autant plus qu'elle fut choisie par l'UMP pour conduire aussi bien la liste régionale que sénatoriale", ajoutent-ils. "La loyauté et la fidélité en politique est la première qualité que les Francais attendent de leurs représentants", concluent les deux élus.


Extrait de source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/21/97001-20121021FILWWW00077-l-ump-de-paris-denonce-le-depart-de-jouanno.php
PermalienPermalien 21.10.12 @ 13:43

En réponse à: Guéant : Letchimy « instrumentalise la Shoah »

bk [Membre]
LE FLASH > Actualité
Violences conjugales: Raoult gardé à vue
AFP Publié le 10/10/2012 à 16:25

L'ancien ministre et ex-député UMP Eric Raoult, maire du Raincy (Seine-Saint-Denis), a été placé en garde à vue ce matin dans le cadre d'une enquête pour violences conjugales, a-t-on appris de source proche de l'enquête, confirmant une information d'Europe 1.

L'élu quinquagénaire, qui a perdu aux dernières législatives le poste de député qu'il occupait depuis 2002, est entendu dans cette enquête ouverte après que sa femme, qui était également son assistante parlementaire et dont il est séparé, eut déposé plusieurs plaintes à son encontre.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/10/97001-20121010FILWWW00480-violences-conjugales-raoult-garde-a-vue.php
PermalienPermalien 10.10.12 @ 19:36

En réponse à: Le procès-verbal truque la réalité

bk [Membre]
LE FLASH > Actualité
Neyret: un magistrat mis en examen
AFP Mis à jour le 27/09/2012 à 11:07 | publié le 27/09/2012 à 10:45

Un magistrat du parquet de Cayenne, ayant officié à Lyon, a été mis en examen hier, notamment pour accès frauduleux à un casier judiciaire, dans l'enquête sur des faits de corruption présumée visant l'ex-numero 2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret, a-t-on appris aujourd'hui de source judiciaire.

Il est soupçonné à ce stade d'avoir révélé le contenu de deux casiers judiciaires et a été placé sous contrôle judiciaire, a précisé la source. Les modalités du contrôle judiciaire ne l'empêchent pas d'exercer ses fonctions. Le magistrat a été mis en examen à Cayenne pour accès frauduleux à un casier judiciaire, détournement de la finalité d'un traitement de données à caractère personnel et violation du secret professionnel, a-t-on ajouté.

Francis Montoy a été nommé de Lyon à Cayenne à l'été 2011, soit juste avant l'arrestation de Michel Neyret, ancien numéro 2 de la PJ lyonnaise soupçonné d'avoir renseigné des membres du milieu lyonnais. Il a également été en poste au parquet de Valence. Il avait été placé avant-hier en garde à vue à Cayenne pour être entendu par les enquêteurs de la police des polices parisienne (IGS, inspection générale des services).


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/27/97001-20120927FILWWW00474-neyret-un-magistrat-mis-en-examen.php
PermalienPermalien 27.09.12 @ 14:16

En réponse à: Le procès-verbal truque la réalité

bk [Membre]
LE FLASH > Actualité
Neyret: un magistrat en garde à vue
AFP Mis à jour le 25/09/2012 à 21:58 | publié le 25/09/2012 à 21:50

Un magistrat en poste au parquet de Cayenne a été placé en garde à vue aujourd'hui dans l'enquête de corruption présumée qui a valu à l'ex-N.2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret sa mise en examen et sa révocation de la police.

Aujourd'hui en poste en Guyane après avoir officié notamment à Lyon, ce magistrat est interrogé depuis mardi matin à Cayenne par les enquêteurs de la police des polices parisienne (IGS, inspection générale des services). Ce magistrat a été nommé de Lyon à Cayenne à l'été 2011, soit juste avant l'arrestation de Michel Neyret, soupçonné d'avoir renseigné le milieu lyonnais. Il a également été en poste au parquet de Valence.

Des renseignements fournis sur des procédures judiciaires en cours ?

Michel Neyret a été mis en examen en octobre 2011 pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs ou encore trafic de stupéfiants. Il avait été remis en liberté en mai après près de huit mois de détention provisoire à la prison de la Santé à Paris. S'il a concédé des "imprudences" en acceptant cadeaux et "faveurs" de truands présumés en échange de renseignements, notamment des fiches de police, il a toujours réfuté tout enrichissement personnel.

Le magistrat placé en garde à vue devait être interrogé par les enquêteurs sur des renseignements qu'il aurait pu indûment fournir concernant des procédures judiciaires en cours à Lyon, selon une source proche du dossier.

Michel Neyret a été révoqué le 7 septembre de la police par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls qui avait suivi l'avis du conseil de discipline devant lequel l'ex-grand flic, qui ne s'est jamais exprimé sur le fond du dossier, avait comparu trois jours plus tôt le 4 septembre.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/25/97001-20120925FILWWW00692-neyret-un-magistrat-en-garde-a-vue.php
PermalienPermalien 25.09.12 @ 22:40

En réponse à: Journée du soutien des journalistes et des commentateurs opprimés

bk [Membre]
04 septembre 2012 - 17H21
Nanterre: un élu d'opposition à Puteaux condamné pour propos diffamatoires

AFP - Un conseiller municipal d'opposition à Puteaux (Hauts-de-Seine) a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Nanterre à une amende avec sursis pour avoir diffamé la députée-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans un article publié par le Figaro en octobre 2011.

Christophe Grébert, élu Modem de l'Opposition municipale, a écopé de 1.500 euros d'amende avec sursis, de 500 euros de dommages et intérêts à verser à Mme Ceccaldi-Raynaud ainsi que de 1.000 euros de frais d'avocats, le tribunal lui reprochant "l'absence de bonne foi" et d'avoir "fait preuve de manque de sérieux et de prudence" dans l'article incriminé.

Dans cet article M. Grébert, qui anime également le site "Monputeaux.com", s'interrogeait sur la provenance des fonds utilisés par la mairie pour l'achat le 20 octobre 2011 de quelque 600 exemplaires du Canard enchaîné, dont un article mettait en cause la maire, dans des kiosques à journaux de la commune.

La présidente Fabienne Siredey-Garnier a relevé le caractère diffamatoire des propos tenus par M. Grébert tout en estimant qu'il n'y avait "pas d'animosité" à l'égard de Mme Ceccaldi-Raynaud.

"Evidemment c'est une décision qui nous donne satisfaction (...) eu égard notamment aux déductions hâtives qu'il a faites et notamment le caractère un petit peu récurrent de ses attaques vis-à-vis de Mme Ceccaldi-Raynaud", s'est réjoui le conseil de la députée-maire, Me Rodolphe Bosselut.

"Je relève que le tribunal reconnaît le but légitime poursuivi par Christophe Grébert lorsqu'il donne des informations sur la gestion de la ville de Puteaux, il relève également qu'il n'y a pas d'animosité personnelle, c'est un point important. Ca démontre qu'il s'inscrit dans un contexte parfaitement normal d'un rôle d'élu", a pour sa part dit à l'AFP l'avocat de l'opposant, Me Jean-Marcel Nataf regrettant que son client "ne bénéficie pas de la même relaxe que le journaliste qui a rapporté ses propos".

Plusieurs procédures judiciaires ont opposé ces dernières années M. Grébert et la famille Ceccaldi-Raynaud qui dirige Puteaux depuis 40 ans. M. Grébert a évoqué la possibilité de faire appel.


De source http://www.france24.com/fr/20120904-nanterre-elu-dopposition-a-puteaux-condamne-propos-diffamatoires
PermalienPermalien 05.09.12 @ 01:21

En réponse à: Maîtrise du risque et du français, chez AREVA

bk [Membre]
#LOL

ACTUALITÉ > International
Fukushima : Tepco diffuse des vidéos de ses réunions de crise

Mots clés : Japon, Fukushima, Tepco
Par lefigaro.fr Mis à jour le 08/08/2012 à 18:24 | publié le 08/08/2012 à 18:00





De source http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/08/01003-20120808ARTFIG00447-fukushima-tepco-diffuse-des-videos-de-ses-reunions-de-crise.php
PermalienPermalien 08.08.12 @ 19:39

En réponse à: Nicolas Sarkozy fait huer un journaliste de TF1

bk [Membre]
LE FLASH > Actualité
Gaudin rejette "l'inventaire" sarkozyste
AFP Mis à jour le 26/06/2012 à 19:42 | publié le 26/06/2012 à 19:40

Jean-Claude Gaudin, président du groupe UMP au Sénat, a rejeté "l'inventaire" du quinquennat Sarkozy réclamé par certains, dont, a-t-il dit, les sénateurs UMP "ne veulent pas entendre parler". "Nous trouvons même plus que cavalier que des gens qui ont été ministres pendant de nombreuses années, et qui ont profité aussi des avantages que cela confère, puissent oser parler d'un droit d'inventaire du président de la République, sans doute du premier ministre", a-t-il déclaré sur RTL.

"Nous n'avons pas besoin de ça", a-t-il poursuivi : "Le droit d'inventaire, au Sénat, dans le groupe UMP, nous ne voulons pas en entendre parler". Un bilan des années Sarkozy est réclamé par certains responsables UMP, comme l'ancienne ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. "Les ministres qui ont servi, il y en a aucun qui a remis sa démission. Au moins, qu'ils aient la délicatesse de ne rien dire", a ajouté M. Gaudin.

Interrogé sur la préparation du Congrès de l'UMP, le maire de Marseille, a observé que la droite vient de subir "une défaite politique assez importante" aux dernières élections, "mais que celle-ci ne peut pas être imputée au secrétaire général de l'UMP", Jean-François Copé, dont il a salué "l'action" et "le dynamisme, au service de Nicolas Sarkozy".

Jean-Claude Gaudin a par ailleurs martelé que l'UMP n'a pas les mêmes valeurs que le Front national. "Par contre, on ne nous interdira pas de parler aux électeurs du FN, de leur dire +votez pour nous, comme ça on évitera les socialistes+", a-t-il souligné. "Pas d'accord, pas d'alliance, mais liberté de parole", a-t-il conclu.


De source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/26/97001-20120626FILWWW00715-gaudin-rejette-l-inventaire-sarkozyste.php
PermalienPermalien 28.06.12 @ 01:06
Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Mentions légales







Rechercher

L'actualité, au fil des mois... Les extraits proposés dans cet espace sont loin d'être exhaustifs. Pour la contradiction et pour plus consensuel, ne pas hésiter à suivre les liens pour lire l'intégralité des articles référencés. Ne pas hésiter non plus à compléter ces lectures par des recherches, sur le net, les sites officiels, ainsi que dans les bibliothèques ou les archives de médias traditionnels.

Catégories

powered by b2evolution free blog software

©2017 by bk | Contact