April 10, 2007

Les femmes, le pouvoir, les idées reçues


Rennes/Roazhon, le 7/04/07
Depeche ABP

Des pères en grêve de la faim devant le parlement de Bretagne pour avoir de droit de voir leurs enfants

Depuis 5 jours Jérôme le Huec, Christian Maréchal et Martial Herbelin sont en grêve de la faim devant le Parlement de Bretagne à Rennes. Ils réclamment la généralisaion de la médiation familliale; la sanction des enquêtes sociales arbitraires et vexatoires; le respect du principe de la résidence partagée de l'enfant chez chacun de ses deux parents; la rationalisation du droit de visite dans les lieux neutres, à défaut de la suppression de ces lieux; la diminution des délais de jugements des affaires en matière familliale et la condamnation des stratégies dilatoires.

Dans Libé de ce 10 avril 2007 un cahier est consacré aux femmes, au pouvoir, aux enjeux, risques et idées reçues, ce sur fond de campagne présidentielle :





Dans ce même Libé on peut remarquer une pleine page (de publicité) consacrée à un communiqué d'une association de pères, urgencepapa.org :




Le communiqué en un format lisible


Un autre article peut aussi retenir l'attention, la famille et l'enfance en Allemagne :




L'article en un format lisible



Insee, 9/2006
Natalité et fécondité dans divers pays du monde

Taux de natalité pour 1 000 habitants
Europe, 10
Allemagne, 8
France métropolitaine, 13
Monde, 21


Plaidoyer de Chirac pour l'axe franco-allemand
elysee.fr avec AFP, le 25 mars

Le président français Jacques Chirac a ardemment défendu l'axe franco-allemand, essentiel à ses yeux pour la construction européenne, dimanche lors d'une conférence de presse à Berlin.

Le président français a participé à son dernier sommet international, à l'occasion des cérémonies du 50ème anniversaire du traité de Rome.

"Il n'y a pas de construction européenne possible s'il n'y a pas d'accord entre la France et l'Allemagne", a jugé M. Chirac, qualifiant la ville de Berlin de "symbole de la réconciliation franco-allemande".

"S'il y a un accord franco-allemand, les choses se développent, plus ou moins vite, mais s'il n'y a pas d'accord franco-allemand, les choses se bloquent"
, a-t-il poursuivi en jugeant que l'axe franco-allemand constitue "une nécessité consubstantielle à l'évolution de l'Europe".

Le chef de l'Etat a assuré qu'il avait toujours eu, en douze ans de présidence, des relations très franches avec les chanceliers Helmut Kohl, Gerhard Schröder puis Angela Merkel.

"J'ai toujours eu avec les chanceliers des relations de confiance et d'amitié", a précisé M. Chirac, en assurant avoir pu parler "sans contrainte" avec ces interlocuteurs, et avoir eu avec eux des discussions "sans détour, sans problème, sans risquer de vexer ou de créer des difficultés".

Parmi tous ses interlocuteurs européens, Jacques Chirac a affirmé n'avoir eu ce sentiment "qu'avec les chanceliers" allemands successifs.

A l'issue des cérémonies de Berlin, Jacques Chirac a salué Angela Merkel pour "l'organisation absolument remarquable de l'ensemble de cet événement".


Actualité | International
Le lourd héritage franco-allemand du président Chirac
Le Figaro, le 9 mars 2007

Entre la France et l'Allemagne, les désaccords se sont multipliés depuis quelques mois.

DÉLICAT et quelque peu suranné, le geste est devenu l'emblème médiatique du couple franco-allemand. À Bruxelles cet après-midi, Jacques Chirac ne manquera pas de gratifier d'un baisemain la chancelière Angela Merkel.

(...) En Europe, la réconciliation franco-allemande est la réalisation majeure de l'après-guerre. Un acquis fondateur qui permet aux deux partenaires de bénéficier d'échanges incroyablement denses et d'une imbrication économique sans équivalent. Symboliquement, les annales retiendront le livre d'histoire franco-allemand, publié l'an dernier, et que Berlin souhaiterait voir faire école dans l'Union.

Mais que la dynamique s'essouffle, que les différends s'accumulent entre les deux rives du Rhin comme des grains de sable dans une belle machine, que les dirigeants ne soient plus véritablement en phase, alors une certaine méfiance reprend le dessus, accompagnée de réflexes de « patriotisme » économique aux relents de protectionnisme.

Les dossiers économiques et industriels sont en première ligne. ...


- En France, les pères sont déchus, sous citoyens -



Posted 18 years, 8 months ago on April 10, 2007
The trackback url for this post is http://justice.cloppy.net/b.blog/bblog/trackback.php/1035/

Add Comment

( to reply to a comment, click the reply link next to the comment )

 
Comment Title
 
Your Name:
 
Email Address:
Make Public?
 
Website:
Make Public?
 
Comment:

Allowed XHTML tags : a, b, i, strong, code, acrynom, blockquote, abbr. Linebreaks will be converted automatically.

 
Captcha:
captcha image

Please type the content of the above image into the following form-field.