September 22, 2007

Britney Spears dans la tourmente




Un dossier de Spiegel.de



Le Tambour (Die Blechtrommel)

Du synopsis sur Wikipedia : « ... Il décide de ne jamais rejoindre le monde des adultes et de cesser de grandir. Il va ainsi conserver sur le monde un regard d'enfant implacable et inflexible. Niant toutes convenances sociales et espérances, il se sert de son tambour pour éprouver le monde et pour battre la mesure de l'humeur ambiante. »


LOS ANGELES (AFP) - Son imprésario et son avocate la quittent, un juge pointe sa toxicomanie en pleine bataille pour la garde de ses enfants: Britney Spears a essuyé mardi de nouveaux coups durs, une semaine après avoir été moquée pour une prestation calamiteuse en direct à la télévision.

Un magistrat saisi du litige entre Spears et son ex-mari sur la garde de leurs deux enfants a noté que la chanteuse consommait toujours de la drogue et de l'alcool et lui a imposé des analyses bihebdomadaires, selon des documents publiés mardi à Los Angeles.

"Le tribunal estime, sur la base des preuves présentées, que (Spears) consomme fréquemment, régulièrement et de manière continue des substances illicites et de l'alcool", écrit le juge Scott Gordon dans une ordonnance enregistrée à Los Angeles.

Le divorce entre Britney Spears et Kevin Federline a été accordé fin juillet, neuf mois après que la chanteuse pop eut déposé une demande de séparation. Les deux ex-époux se partagent à égalité la garde de leurs deux fils, âgés de deux et un an, au terme d'un accord provisoire scellé début 2007.

Mais le 8 août, une semaine après la date officielle du divorce, l'avocat de Federline a déposé une demande de révision de cet accord en faveur de son client, qui réclame 70% du temps de garde, selon le site spécialisé dans les célébrités TMZ.

La chanteuse aux 76 millions d'albums vendus a passé un mois en cure de désintoxication en février et mars derniers, après avoir provoqué un choc dans l'opinion en se rasant la tête, visiblement en pleine dépression nerveuse. Elle avait ensuite affirmé sur son site internet avoir "touché le fond".

La publication du document judiciaire, qui risque de mettre une nouvelle fois à mal la réputation de l'ex-"lolita" aujourd'hui âgée de 25 ans, intervient au lendemain de l'annonce par son imprésario qu'il mettait fin à leur collaboration, entamée voici seulement un mois.

"Nous pensons que Britney a énormément de talent et que sa carrière parle d'elle-même, mais les circonstances actuelles nous empêchent de faire correctement notre travail", a affirmé Jeff Kwatinetz.

Spears s'est produite en direct à la télévision à une heure de grande écoute le 9 septembre, en ouverture des MTV Video Music Awards, pour ce qui était annoncé comme son grand retour après quatre ans de hiatus artistique.

Mais la presse américaine a été unanime à qualifier la prestation scénique de la jeune femme de désastreuse: son play-back n'était pas synchronisé et sa chorégraphie hésitante.

Par ailleurs, en plein combat judiciaire avec Federline, l'avocate de Britney Spears, Laura Wasser, a confirmé qu'elle ne défendrait plus la chanteuse, tout en assurant qu'elle ne l'avait pas "laissée tomber".

Britney Spears est devenue une célébrité mondiale à 17 ans en 1999 grâce à la chanson "Baby one more time" et son vidéoclip où elle apparaissait en lycéenne délurée. Icône de la culture populaire, elle a détenu pendant cinq ans le titre de chanteuse la mieux payée au monde, avant d'être détrônée par Madonna.

Britney ne sait plus conduire

De mal en pis pour Brit’. Après les histoires de cœur, de garde d’enfants, de business, d’alcool, la dérive continue.
Voilà que la jeune star se retrouve accusée de délit de fuite et de conduite sans permis valide. L’affaire remonte au 6 août dernier: Britney aurait causé un accident sur un parking de L.A.. Rien de grave, des dégâts mineurs, mais la star n’aurait pas jugé bon de s’arrêter.

Les conditions de l’accident sont encore floues mais elle selon la loi, elle encourt une peine maximum de six mois de prison et d’une amende de 1.000$. Audience prévue le 10 octobre.

Moquée pour sa prestation lors de derniers MTV Video Awards, il semble bien que l'ancienne lolita de la pop US ne sache pas mieux conduire.

20Minutes.fr, éditions du 22/09/2007


PARIS (AP) - Me Karim Achoui, avocat parisien, a été mis en examen vendredi pour "recel de banqueroute" par un juge d'instruction de Meaux (Seine-et-Marne) et placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de sources judiciaires.

L'avocat de plusieurs figures du grand banditisme avait été placé en garde à vue jeudi matin à Meaux dans le cadre d'une enquête ouverte pour "banqueroute" ouverte en 2006 portant sur la cession d'une sandwicherie à Chelles (Seine-et-Marne) tenue par l'un de ses frères.

Cette sandwicherie avait été achetée en 2000 par l'avocat pour l'un de ses frères pour un montant d'environ 40.000 euros. La justice lui reproche d'avoir versé le montant de la transaction de la vente au vendeur en lieu et place du mandataire liquidateur, la société ayant été placée en liquidiation judiciaire, a indiqué son avocat, Me Francis Pudlowski réfutant toute infraction liée à des faits de blanchiment.

A la fin du mois de juin, Me Achoui avait été grièvement blessé par balles alors qu'il sortait de son cabinet situé boulevard Raspail à Paris. Deux motards casqués l'attendaient et l'un d'entre eux avait alors fait feu à quatre reprises sur lui. Touché par des balles de 11.43 à la cuisse et au dos, l'avocat de 39 ans avait échappé de peu à la mort.

Défenseur attitré des frères Hornec, mis en cause dans plusieurs affaires de grand banditisme, Me Achoui est mis en examen dans le cadre d'une enquête portant sur l'évasion de la prison de Fresnes d'Antonio Ferrara, un braqueur multirécidiviste, un de ses clients.

Il a aussi été condamné fin août pour complicité de faux à douze mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction d'exercer sa profession par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour avoir utilisé à son insu la signature de son épouse afin de créer un commerce de chaussures à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Une décision dont il a fait appel.



- Elle aurait touché le fond -


Posted 16 years, 3 months ago on September 22, 2007
The trackback url for this post is http://justice.cloppy.net/b.blog/bblog/trackback.php/1695/

Re: Britney Spears dans la tourmente
Par www.actualite-de-stars.com
Actualité de star - Mercredi 3 octobre, 07h58

Lundi, un juge de Los Angeles a confié les deux fils de Britney Spears à son ex-mari, Kevin Federline. Selon le magazine People, Britney Spears aurait perdu la garde de ses enfants parce qu’elle n’avait «pas été en mesure d'obéir aux ordres du juge»

Selon Sorrell Trope, avocat de Britney Spears, le juge avait en effet demandé aux deux parties de se présenter avec un permis de conduire californien. Hors, la chanteuse ne possède pas de permis californien, mais un permis émis en Louisiane, qui n’a pas été validé pour la Californie.

De plus, le juge avait ordonné à la popstar des dépistages anti-drogue deux fois par semaine. Britney Spears n’aurait pas été en mesure de prouver que de telles analyses avaient bien eu lieu. Ajoutant à cela ses péripéties, largement relayées dans les médias américains, qui ne plaident pas en sa faveur, le juge Scott Gordon a donc pris la décision de confier la garde de ses deux enfants à Kevin Federline.
Posted 16 years, 3 months ago by Anonymous • • • Reply
Comment Trackback URL : http://justice.cloppy.net/b.blog/bblog/trackback.php/1695/23301/
Re: Britney Spears dans la tourmente
Incredible quest there. What happened after? Take care!
Posted 5 years, 7 months ago by camster.com • • wwwReply
Comment Trackback URL : http://justice.cloppy.net/b.blog/bblog/trackback.php/1695/23583/

Add Comment

( to reply to a comment, click the reply link next to the comment )

 
Comment Title
 
Your Name:
 
Email Address:
Make Public?
 
Website:
Make Public?
 
Comment:

Allowed XHTML tags : a, b, i, strong, code, acrynom, blockquote, abbr. Linebreaks will be converted automatically.

 
Captcha:
captcha image

Please type the content of the above image into the following form-field.