February 13, 2008

Espaces d'infra droit, de droit imaginaire, de contre droit


Aboutissement final, puisqu'on a voulu procéder pour cette description à un déplacement progressif du regard depuis les pleines lumières de la scène officielle des prises de décision jusqu'à la pénombre des demeures où ces décisions s'exercent. • Jacques Donzelot, la police des familles, 1977




Sur France 2 ce 12 février, au 13h et au 20h


PARIS (Reuters) - Le président de l'"Arche de Zoé", Eric Breteau, principal protagoniste d'une affaire de tentative d'enlèvement d'enfants au Tchad en octobre, a été placé en garde à vue mardi matin à la Brigade de protection des mineurs de Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

PARIS (Reuters) - La police a placé en garde à vue 114 personnes à Paris, dont 105 étrangers qui seraient en situation irrégulière, à la suite d'une opération d'une ampleur rare qui a mobilisé 400 policiers dans un immeuble hébergeant des travailleurs immigrés du XIIIe arrondissement, apprend-on de source judiciaire.

LONDRES (AFP) - Un nouveau personnage d'un programme télévisé pour enfants, "Monsieur Malpoli", aura l'accent français, ont indiqué lundi les créateurs.

PARIS, 12 fév 2008 (AFP), extrait - La Fondation Brigitte Bardot a été condamnée mardi par le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris à rendre les clés d'une de ses propriétés à un gardien qui l'accusait de l'avoir séquestré, lui et sa famille, en faisant changer les serrures du portail.

La Fondation Bardot avait embauché Laurent Poli en qualité de gardien animalier le 1er janvier 2007 afin qu'il surveille sa propriété de Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines), qui sert de refuge à des animaux blessés ou vieillissants. A ce titre, M. Poli bénéficiait de l'usage de la maison de gardien.

Licencié le 14 décembre pour absences répétées, le gardien a sollicité un délai avant de quitter son logement de fonction, avec son épouse et leur bébé de cinq mois, délai qui lui a été refusé.

Début janvier, la Fondation a fait changer les serrures de la porte d'accès à la propriété et embauché des vigiles pour qu'ils en gardent l'accès. Elle a également fait installer une caméra de surveillance au-dessus de la porte d'entrée du gardien.

M. Poli, enfermé dans une propriété cernée de murs de plus de 2 mètres de haut et contraint de demander aux vigiles l'autorisation d'en sortir, a alors déposé plainte à la gendarmerie pour "séquestration" et "harcèlement".

Mardi, le juge des référés, devant lequel le gardien a assigné la Fondation, lui a donné raison.


- Dans l'indifférence générale ? -


Posted 15 years, 9 months ago on February 13, 2008
The trackback url for this post is http://justice.cloppy.net/b.blog/bblog/trackback.php/2100/

Add Comment

( to reply to a comment, click the reply link next to the comment )

 
Comment Title
 
Your Name:
 
Email Address:
Make Public?
 
Website:
Make Public?
 
Comment:

Allowed XHTML tags : a, b, i, strong, code, acrynom, blockquote, abbr. Linebreaks will be converted automatically.

 
Captcha:
captcha image

Please type the content of the above image into the following form-field.